Un Festival pris en otage par des organisations agricoles !

Communiqué de presse L-PEA – 5 juillet 2017

Un festival pris en otage par des organisations agricoles !

Manu Chao a invité la L-PEA à intervenir durant le festival El Clandestino, qui se déroule du 15 au 16 juillet à Guéret (Creuse). Notre association œuvre pour la défense de la cause animale, et s’inquiète comme beaucoup d’autres de l’existence de la ferme-usine des 1000 veaux à Saint Martial le Vieux. Nous luttons principalement contre ces fermes-usines qui représentent 80 % de la production animale française et nous nous employons à dénoncer les conditions actuelles d’élevage et d’abattage des animaux, génératrices de souffrances innommables. Nous considérons que les consommateurs ont le droit d’être informés.

C’est avec une vive inquiétude que nous avons pris connaissance il y a quelques jours des menaces qui pèsent sur le bon déroulement de ce festival, une première édition ayant toujours une économie fragile.  Ces menaces se confirment puisque par communiqué daté du 4 juillet, les JA et la FDSEA 23 attestent par écrit vouloir perturber l’évènement, en raison de notre présence.

Notre seul but est de sensibiliser les festivaliers à l’inhumanité des conditions de détention des animaux dans ce type de structures ainsi que des dangers pour la santé publique et l’environnement. Nous nous retrouvons face aux outrances et à l’intransigeance d’organisations incapables d’entretenir un dialogue serein et constructif. Au contraire, elles pratiquent l’intimidation et la menace et n’hésitent pas à prendre en otage un événement.  Procédé d’autant plus regrettable puisque les organisateurs ne sont strictement pour rien dans l’invitation que nous avons reçue.

Pour nous, L-PEA, il n’est absolument pas envisageable que cet évènement festif et attendu par des milliers de personnes en Creuse puisse être mis en danger. C’est un événement important pour notre territoire, il est rassembleur et générera lui aussi une économie importante pour le département. Nous sommes choqués que rien de cela ne soit pris en considération et qu’un tel chantage puisse être formulé à son encontre.

Si l’association prend le parti pour la cause animale elle se range aussi à côté des jeunes et moins jeunes qui attendent ce festival et qui sont fiers que cela se passe ici, chez eux, en Creuse. Ce festival ne sera pas perturbé, c’est notre décision. Nous déclinons l’invitation de Manu Chao et renonçons à notre prise de parole. On nous accuse de mettre le feu mais sommes bien obligés de jouer les pompiers… Belle et longue vie au festival El Clandestino ! (on ne peut malheureusement pas en dire autant pour les petits veaux de la Ferme-Usine creusoise).

Voir le communiqué des JA et FDSEA 23 :   Cliquez ici.