Réponse du Préfet de l’Ain

— Le Préfet de l’Ain répond à L-PEA, suite à notre campagne contre le projet d’élevage industriel de volailles sur la commune de Chalamont

reponse prefet campagne decembre 17

Communiqué de presse – 6 décembre 2017 
Projet de Poulailler industriel à Chalamont (01320) : Le Préfet de l’Ain répond à L-PEA

( 39990 poulets de chair / 12600 dindes dans un hangar automatisé, des poussins transportés à l’âge de 1 jour et abattus 35 jours plus tard, 22 animaux au mètre carré, 34 morts prévus par jour… C’est le projet porté par Nicolas BUSI, détenteur d’un BEP dans le Bâtiment, sur la commune de Chalamont, dans l’Ain, en plein cœur des Dombes. )

Le Préfet nous répond, dans un courrier reçu ce jour, que de «grands efforts» ont été fait pour protéger les riverains du projet de M.Busi.

Dans un premier temps, cela constitue un aveu officiel, du fait que la législation actuelle est défaillante sur ce point. Dans le cas contraire, pourquoi devoir « renforcer les prescriptions générales de l’arrêté ministériel » relatif aux élevages de volailles ?

Dans un second temps, nous sommes atterrés de constater l’absence de réponse, de la part de Monsieur le Préfet, donc de l’Etat qu’il représente, à la question du « bien-être animal » au sein de ce type d’élevage. Monsieur le Préfet a pris visiblement soin d’écarter cette question, pourtant au cœur du débat actuel, au-delà des problèmes de nuisances sonores et olfactives liés à ce genre de structures.

Notre message n’a, par conséquent, pas été pris en compte. Nous maintenons donc notre opposition à ce projet et continuerons d’alerter les citoyens sur la réalité du projet de L.D.C dans leur région, à savoir une souffrance animale inacceptable.poulet-image