Chalamont : 39.990 poulets de chair

carte-localisation-ChalamontA Chalamont (01320), Lieu-dit « Les Bourbonnières » un projet de poulailler industriel se prépare.

 Le projet est à l’initiative de  Monsieur Nicolas BUSI, qui a signé un contrat d’intégration avec LDC (Groupe industriel), dont les marques commerciales sont :  LE GAULOIS, MARIE, LOUÉ, MAITRE COQ et TRADITION D’ASIE.

Lire le dossier du projet dans son intégralité : DOSSIER ENREGISTREMENT BUSI

 39.990 poulets de chair (occasionnellement dindes) en batterie ! 

poulets_intensif
Exemple d’élevage en batterie de poulets de chair
  • Densité de peuplement élevée : 22 poulets par m2 / Une feuille A4 par animal !
  • Du premier au dernier jour de leur vie, les animaux ne verront jamais la lumière du jour !
  • Sol nu, aucun perchoir…
  • Ramassage des cadavres 2 fois par jour : 34 morts prévus par jour !

Ces conditions de détention sont indécentes et occasionnent des souffrances inhumaines aux animaux !

28_78
Transport des poussins

Les poussins, livrés par LDC, sont transportés dès l’âge de 1 jour. Ils viennent des départements 70, 71, 44 , 45 et 49.

 


Ils vont ensuite rester 35 jours dans le hangar. Durant cette période, le sol ne sera pas nettoyé, la litière (copeaux de bois) restera inchangée.

L’odeur d’ammoniac (émanant des fientes) va vite devenir insupportable. Des  inflammations cutanées vont apparaitre chez les animaux.

Comme indiqué dans le dossier du projet (page 11), les aliments distribués contiennent tous des OGM !


Quelques images de la vie des poulets de chair élevés en batterie…

Sources : CIWF, L214, Capital…

171411106-elevage-au-sol-engraissement-du-poulet-elevage-intensif-de-poulets-elevage-industriel173509427-bodenhaltung-huehnermast-huehnerfabrik-massentierhaltung

Sélectionnés pour leur rythme de croissance élevé, ils vont atteindre leur poids d’abattage en seulement 35 jours. Le muscle grandit mais pas la structure des pattes, du cœur et des poumons. Beaucoup meurent ainsi de problèmes cardiaques.

627946977-bodenhaltung-huehnermast-huehnerfabrik-massentierhaltung661651864-free-run-force-feeding-of-chickens-chicken-factory-factory-farming

183434899-bodenhaltung-huehnermast-huehnerfabrik-massentierhaltungimages

Privés d’exercice, les animaux vont souffrir de problèmes de locomotion, voire de paralysie. Certains ne peuvent plus se déplacer jusqu’aux mangeoires : Ils meurent de faim et de soif.

Vivre vite Mourir jeune, Welfarm : Voir la vidéo


Conséquences pour la santé humaine

«  L’entassement d’un grand nombre de poulets dans un espace confiné favorise la propagation des bactéries pathogènes qui sont, par la suite, transmises à l’homme. Selon l’Autorité Européenne de Sécurité des Aliments, 75% du poulet industriel européen est contaminé par la bactérie campylobacter, principale responsable des maladies diarrhéiques et des intoxications alimentaires.

Dans certains cas, et par mesure de prévention, les éleveurs industriels administrent des antibiotiques à leurs poulets pour limiter ou pour éviter la propagation d’une maladie ou d’une infection, sans tenir en compte si l’animal est infecté ou pas. Cette utilisation abusive de ces médicaments peut engendrer le développement de bactéries et d’agents pathogènes résistants, ce qui représente un réel danger pour la santé publique. » Source : Santé Plus Mag.


Environnement et écosystème

Le projet de Parc Naturel Régional des Dombes (lieu du projet) a été abandonné, par conséquent toute la richesse de cette zone d’étangs est menacée par les industriels de tous bords, soutenus par Laurent Wauquiez, le nouveau président de région.

Pour comprendre les enjeux environnementaux et faunistiques, nous vous invitons à lire l’article de Reporterre : Cliquez ici !


Agir

  1. Signez et partagez notre pétition contre la Ferme-Usine des 39.990 Poulets :  

http://www.mesopinions.com/petition/animaux/stop-poulailler-industriel-chalamont-39-990/31728

2. Exprimez votre opposition auprès du Préfet de l’Ain et du Maire de Chalamont en 1 clic !

OBJET : Je m’oppose au projet de poulailler industriel de Chalamont !

3. Faites un don pour soutenir notre campagne :     Je soutiens L-PEA !

4. Imprimez et faites circuler notre tract :       Tract 39990 poulets

5. Écrivez par courrier au Maire de Chalamont et au Préfet de l’Ain !

Mairie de Chalamont, Monsieur le Maire, 1 place Louis Lamarche, 01320 CHALAMONT

Préfecture de l’Ain, Monsieur le Préfet, 45, avenue Alsace Lorraine, Quartier Bourg centre—CS 80400, 01012 Bourg-en-Bresse cedex

Lettres-types :

Monsieur le Maire,

Je me permets de vous écrire afin d’exprimer auprès de vous ma ferme opposition au projet de poulailler industriel à Chalamont (01320), porté par Monsieur BUSI Nicolas.

La réalité de ce type d’élevage est insoutenable, comme l’a démontré la récente enquête de l’association L214, au sein d’un élevage similaire du Groupe « Doux » : Animaux piétinés, lacérés, nécrosés, cadavres en putréfaction au milieu des animaux vivants, difficulté d’accès aux mangeoires et abreuvement, boiteries, infestations de parasites… Les animaux ne verront jamais le jour durant leur courte vie.

Le contrat en intégration signé avec le Groupe LDC suppose de nombreux transports routiers, les poussins provenant de départements extérieurs.

Par ailleurs, la France vient d’être touchée par une grave épidémie de grippe aviaire. Une telle structure favorise la propagation de ce virus.

Vous ne pouvez tolérer un tel établissement sur votre commune.

Je vous demande de vous opposer à ce projet !

Dans l’attente de votre réponse, je vous prie d’agréer, Monsieur le Maire, l’expression de ma considération distinguée.

Nom, Prénom, adresse, Signature

 

Monsieur le Préfet,

Je me permets de vous écrire afin d’exprimer auprès de vous ma ferme opposition au projet de poulailler industriel à Chalamont (01320), porté par Monsieur BUSI Nicolas.

La réalité de ce type d’élevage est insoutenable, comme l’a démontré la récente enquête de l’association L214, au sein d’un élevage similaire du Groupe « Doux » : Animaux piétinés, lacérés, nécrosés, cadavres en putréfaction au milieu des animaux vivants, difficulté d’accès aux mangeoires et abreuvement, boiteries, infestations de parasites… Les animaux ne verront jamais le jour durant leur courte vie.

Le contrat en intégration signé avec le Groupe LDC suppose de nombreux transports routiers, les poussins provenant de départements extérieurs.

Par ailleurs, la France vient d’être touchée par une grave épidémie de grippe aviaire. Une telle structure favorise la propagation de ce virus.

Vous ne pouvez autoriser un tel établissement sur votre département.

Je vous demande de ne pas autoriser ce projet !

Dans l’attente de votre réponse, je vous prie d’agréer, Monsieur le Préfet, l’expression de ma considération distinguée.

Nom, Prénom, adresse, Signature