Les Volailles

Nous accueillons actuellement 22 poules, 12 coqs, 3 canards et 4 dindes.

  • 7 coqs sont rescapés d’élevage (poulets de chair). Ils sont surnommés “les Grenouilles”, car ils se sont mis à sauter en tous sens lorsque nous les avons libérés sur le terrain. 3 coqs nous ont été confié par des militants qui ont eu des reproductions accidentelles, enfin, les deux derniers sont nés au sanctuaire (naissance ayant échappé à notre contrôle).
  • Les poules sont, pour la plupart, rescapées d’élevage intensif, “Matines” notamment, mais également d’un élevage se présentant comme “bio” et d’où elles sont sorties plus déplumées que celles provenant de l’usine “Matines”. Leur adaptation à une vie normale a été longue. Elles avaient peur de la lumière et de l’espace, étaient comme en état de choc. Les différents hématomes, inflammations cutanées… ont mis un certain temps à guérir. Beaucoup d’entre elles n’ont survécu que deux ans, décédant de cancer aux ovaires ou autres pathologies induites par la production intensive. 
  • Les canards ont été récupérés sur un marché, ils étaient entassés dans une sorte de filet métallique, en plein soleil (au mois d’août). La dernière arrivée, Donnie, nous a été confiée après sauvetage. 
  • Les dindes ont vécu l’élevage intensif : l’enfer d’un hangar surpeuplé (6 dindes de 6 kg / m²), le piquage, les griffures, la gangrène, les cadavres putréfiés sous leurs pieds… Pour ensuite être brutalisées au “ramassage”, de nouveau entassées à plus de 10 000 sur un camion, direction l’abattoir, où beaucoup d’entre elles arrivent plus mortes que vives. Lucien(ne) et Rosa présentaient de l’arthrite et hématomes aux coudes, une perte de plumes importantes. Elles étaient les plus chanceuses. Louison, souffrant d’une fracture ouverte au coude, compliquée d’une gangrène jusqu’à l’épaule a dû être amputée de l’aile droite. Aung San, nécrosée sur 90 % du corps a dû recevoir des soins intensifs (grands brûlés) durant plus de deux mois. Le destin s’est malheureusement acharné sur elle, décédant un mois après sa sortie, des suites de l’attaque d’un prédateur.

Soins de Aung San

Soins de Louison

Aujourd’hui

Pour prendre soin d’eux, nous avons besoin de votre aide !