Les oiseaux

L’oie

Zoé est arrivée au mois d’octobre 2020. Elle a été laissée sans eau ni nourriture, durant des mois, au sein d’un enclos insalubre où se trouvaient des cadavres de canards. C’est grâce aux voisins qu’elle a pu survivre car ils lui jetaient de la nourriture. Une personne a fini par nous contacter pour son accueil.

Zoé a passé des jours entiers à se laver en arrivant ! Elle a repris goût à la vie, peu à peu, en compagnie d’un coq, Carrie. Elle dévore ses gamelles de friandises et l’herbe fraîche de l’enclos. Chaque matin, dès que l’eau de son bassin a été changée, elle plonge dedans avec délice !

Elle est très touchante, timide mais bavarde. 

Les coqs

Ils sont rescapés d’élevage, issus de naissances accidentelles chez des particuliers ne pouvant les garder…

Les poules 

Les poules sont, pour la plupart, rescapées d’élevage intensif, de la marque “Matines” notamment. Leur adaptation à une vie normale fût longue.

Les blessures physiques et psychologiques ont mis un certain temps à guérir et elles demeurent fragiles toute leur vie durant, même en leur prodiguant les meilleurs soins et une bonne alimentation. Cependant, cela ne les empêche pas de s’épanouir et de profiter pleinement de la liberté. 

Pour prendre soin d’eux, nous avons besoin de votre aide !

Les dindes 

Les dindes actuellement présentes au sanctuaire ont vécu l’enfer en élevage intensif : un hangar surpeuplé (6 dindes de 6 kg / m²), le piquage, les griffures, la gangrène, les cadavres putréfiés sous leurs pieds… Elles sont ensuite “ramassées” brutalement puis de nouveau entassées dans des cages, à plus de 10 000 dans un camion, direction l’abattoir, où beaucoup d’entre elles arrivent plus mortes que vives…

Lucien(ne) et Rosa présentaient de l’arthrite et des hématomes aux coudes ainsi qu’une perte de plumes importante. Elles étaient les plus chanceuses… Louison, souffrant d’une fracture ouverte au coude, compliquée d’une gangrène jusqu’à l’épaule, a dû être amputée de l’aile droite. Aung San, nécrosée sur 90 % du corps a dû recevoir des soins intensifs (similaires à ceux des grands brûlés) durant plus de deux mois. Elle est malheureusement décédée un mois après sa sortie de l’infirmerie, des suites de l’attaque d’un prédateur.

Soins de Aung San

Soins de Louison

Les “didies” aujourd’hui !

Pour prendre soin d’eux, nous avons besoin de votre aide !

Consulter l’enquête de l’association L214 au sein d’un élevage de la marque Le Gaulois (Cliquez ici !).