L’association

Nous sommes une association loi 1901, reconnue d’intérêt général.

L-PEA (Lumière sur les Pratiques d’Elevage et d’Abattage) a été fondée, à l’origine, contre un projet d’abattoir sur la commune de Guéret (Creuse). Après deux ans de lutte, nous avons obtenu la victoire, avec l’abandon définitif du projet, en mars 2014.

Notre seconde grande campagne a débuté en 2015, contre le projet de Ferme-Usine des 1000 Veaux (toujours sur le département de la Creuse). Nous avons obtenu une première grande victoire devant les tribunaux qui eut pour effet de suspendre l’autorisation d’exploiter de la structure, victoire confirmée en Conseil d’Etat, en juillet 2016. Nous sommes parvenus à amputer le projet de 200 places et à le retarder de deux ans. Dernière victoire en date : la condamnation de quatre élus-actionnaires de la Ferme-Usine pour « Prise illégale d’intérêts », en août 2019.

Notre mission

Accueillir, protéger et défendre les animaux dits « d’élevage », militer pour l’abolition de leur exploitation, faire évoluer la législation en faveur de ces animaux, mener des campagnes légales et pacifiques contre des projets d’élevage et d’abattoir. Nous sommes une association abolitionniste et antispéciste. Nous avons également pour mission la protection de l’environnement sur le terrain, notamment dans le cadre de Little Phœnix Sanctuary.

Depuis 2017, nous accueillons des animaux victimes de l’exploitation ou en danger de mort.

Pour faire connaissance avec la Tribu de L-PEA et parrainer un animal : Cliquez ici !

L-PEA, c’est la concrétisation d’une vocation, celle de William Lenoir, président-fondateur.

William a toujours eu une relation privilégiée avec les animaux de toutes espèces, qu’ils soient sauvages ou domestiques. Il a travaillé très tôt au sein de refuges avant de cofonder un sanctuaire pour les primates dans le nord-est de l’Inde (Programme Huro, association SVAA).

La cause animale et antispéciste est inscrite en lui depuis son plus jeune âge. D’intuition enfantine, la cause est devenue objet de réflexion, d’action concrète et une mission de vie. Sa formation, il l’a faite sur le terrain, au gré des expériences, suivant les « appels au secours » et les besoins de la cause. Alors qu’il pensait sa route tracée en Asie auprès des primates, le destin l’a mené en Creuse, pour venir en aide aux animaux de ferme, alors qu’un abattoir devait se monter sur la ville de Guéret, sans aucune opposition organisée pour l’empêcher.

Militant actif, il a œuvré dans différents domaines de la lutte pour les animaux dits « de consommation », de l’organisation de manifestations à la participation à des actions de sauvetages. Mais, sa place est auprès d’eux, en tant que soigneur et comme interlocuteur dans le cadre de débats.