Little Phœnix Sanctuary

Nos parrains

Henry-Jean Servat

Res Turner

une solution d’accueil – un lieu d’inspiration – un lieu d’Étude…

De toutes les souffrances infligées aux animaux non-humains, leur consommation par notre espèce est celle qui touche le plus grand nombre.

Au-delà du débat idéologique que l’association entend mener par tous les moyens à sa disposition afin de prendre le problème à la racine et faire évoluer les consciences, il y a l’urgence de leur venir en aide concrètement.

Dans cette mission, l’association agit en réseau avec de nombreux autres sanctuaires, pour plus d’efficacité, et met l’accent sur la qualité de l’accueil plutôt que le nombre de places.

Le sauvetage d’un veau, c’est l’image saisissante et réelle d’une autre voie, d’un nouvel humanisme que trop peu imaginent mais que nul ne peut plus ignorer. Le sanctuaire devient lieu d’inspiration et moteur de réflexion pour toute la population humaine environnante. Cela est d’autant plus important dans le contexte rural au sein duquel l’exploitation animale est traditionnelle et partie intégrante de l’histoire personnelle de chacun. L-PEA s’emploie à réussir son intégration dans ce milieu spécifique, par le dialogue et la compréhension, plutôt que de chercher l’affrontement qui fermerait la porte à toute évolution.

Little Phœnix Sanctuary est un lieu d’étude privilégié à destination des éthologues alliés de la cause antispéciste. Nous soutenons l’idée qu’une meilleure connaissance de ces espèces permettra une meilleure compréhension de leurs souffrances et de l’immoralité de leur exploitation.

Cet aspect du projet est partie intégrante du “Réseau LPS – Art et Sciences pour un traitement éthique des animaux dits « d’élevage », leur réhabilitation en tant qu’êtres sentients et l’arrêt de leur exploitation » (voir plus bas). 

Notre troupeau de bovins compte à présent onze individus, de toutes races. 

Sanctuaire antispéciste, chaque individu, quelque soit son espèce, y reçoit les meilleurs soins et une écoute attentive à ses besoins biologiques comme personnels. Notre mission est de leur offrir la liberté la plus étendue, un confort maximal et un soutien sans faille durant leur long chemin de guérison, qu’il soit physique et/ou psychologique. A Little Phœnix Sanctuary, c’est l’humain qui se met au service de l’animal, s’adapte à lui et à sa personnalité. 

Des soins vétérinaires optimaux pour toutes les espèces. 

Nous souhaitons également constituer un conseil scientifique composé de vétérinaires, soigneurs animaliers, éthologues et de tous autres spécialistes qui pourront nous permettre d’améliorer l’accueil et les soins aux animaux : Rédaction de protocoles de soins, ajustement des repas, amélioration des abris et enrichissements…

Le projet va au-delà de l’accueil des animaux…

Le Réseau LPS

« Art et Sciences pour un traitement éthique des animaux dits « d’élevage », leur réhabilitation en tant qu’êtres sentients et l’arrêt de leur exploitation »

Le but est de rassembler autour du sanctuaire des scientifiques et des artistes, souhaitant agir pour la libération animale, en mettant leurs compétences au service de cette cause. Cela peut-être de manière virtuelle ou physique, sur place ou à distance. Sur place, la règle est le respect absolu des animaux. Le réseau permet l’émulation d’idées et de créations, de collaborations…

Imaginez un peintre installé en pleine nature face à un troupeau de vaches ou un dessinateur, un photographe, suivant discrètement des poules dans leurs pérégrinations. Leur vision d’artiste donnera une autre dimension à la personnalité et à la beauté de ces animaux. Certaines œuvres  pourront être ensuite vendues au profit du sanctuaire, des expositions organisées, offrant un autre regard sur ces espèces, tout en proposant des animations locales soutenant le message antispéciste. L’objectif, à terme, est de proposer un événement mensuel (conférence, exposition, concert, projection…), en plus des actions de sensibilisation de rue.  

La science peut, elle aussi, venir au secours de ces animaux en prouvant leurs capacités cognitives et leur intelligence. Le résultat d’études in situ (sur le terrain, à distance des animaux, sans interaction, sur le modèle des études éthologiques en faune sauvage) permettra de faire évoluer la recherche éthologique concernant ces espèces et d’apporter des preuves tangibles pour faire évoluer la législation.

Cela peut également donner lieu à des conférences et à un partage de ces connaissances avec le grand public. 

Promouvoir un autre rapport aux animaux par une entraide mutuelle animal-humain.

Nous étudions la possibilité de travailler avec des associations et professionnels accompagnant les personnes autistes, dans le cadre de la zoothérapie. En effet, certains des animaux recueillis, contrairement à la majorité, demandent un contact humain régulier. Dans le cas de ces animaux, et seulement celui-ci, nous pourrions envisager la mise en contact avec des humains nécessitant une présence animale réconfortante. La règle serait toujours la même, aucune contention de l’animal qui doit pouvoir choisir de se soustraire au contact ou de rester. 

Sensibilisation

Des visites gratuites seront organisées à des moments donnés de l’année. L’idée est de présenter les animaux dans un cadre naturel, à distance (sans possibilité d’interaction, de perturbation ou de nourrissage), avec un guide qui donnera des explications sur chaque espèce, tout en décrivant les conditions de détention en élevage, pour ainsi mettre en exergue l’immoralité de ces dernières. Nous voulons redonner à ces espèces l’animalité que l’industrie leur nie, nous voulons donner aux consommateurs l’occasion de voir ces animaux autrement. 

Lulu

Les sauvetages et l’accueil d’animaux ont débuté en 2017, sur différents sites d’accueil dont nous ne sommes pas propriétaires. Aujourd’hui, nous sommes sur le point de concrétiser la première phase du projet avec l’achat d’un site de 10 hectares sur le département de la Charente et nous recevons les soutiens nécessaires pour tenir sur le long terme. Si nous parvenons à collecter la somme nécessaire à l’achat du site, l’avenir du sanctuaire sera enfin assuré, tous les objectifs pourront être développés et davantage d’animaux sauvés !

L’opportunité qui s’est présentée en Charente est unique. L’avenir de nos 50 pensionnaires dépend de notre réussite !

Nous avons jusqu’au mois de septembre 2021 pour compléter l’objectif de la cagnotte !

Chèque : Association L-PEA – 1 rue de l’Ecole 23200 St Avit de Tardes

Virement : sur demande à lpea.officiel@gmail.com

21588